Jaugez avant de signer : Evaluez l'ambiance d'une société avant même d'y mettre les pieds

Trouver l’offre d’emploi de vos rêves n’est que la première bataille. Il vous restera encore à vous assurer qu’elle corresponde bien à l’image que vous en avez. Puis, il vous faudra passer les différents filtres et entretiens. Une fois que tout le monde s’accorde sur le désir mutuellement partagé, encore faut-il s’entendre sur les termes du contrat.

Tout au long du procédé, vous évoluerez le plus souvent dans une asymétrie d’informations en votre défaveur. La société pour laquelle vous postulez vous posera de nombreuses questions et vous n’aurez que des occasions limitées pour lui rendre la pareille.

De retour chez vous pour « prendre le temps de la réflexion », vous avez toute liberté de mener une recherche aussi approfondie que possible.. Vous pourrez vous assurer du sérieux du marketing mais surtout essayer de cerner le profil des personnes de la société. C’est tout l’objet de cet article.

TOUT SAVOIR SUR UN EMPLOYEUR POTENTIEL

Pour se renseigner sur les sociétés et leurs employés, rien ne vaut LinkedIn. C’est l’étape première et essentielle pour vérifier les antécédents éventuellement intéressants d’une société. Les informations présentes sur la page de la société elle-même sont rarement pertinentes puisqu’elles sont écrites par ses dirigeants ou responsables marketing.En revanche, l’outil de recherche LinkedIn est une mine d’informations sur les employés présents et passés.

Avec une recherche directe sur la société vous pourrez facilement reconstituer l’organigramme actuel : c’est très pratique pour arriver préparé à l’entretien . Le plus intéressant reste encore les précédents employés de la société. Ce sont eux qui en disent le plus. Nous allons poursuivre avec l’exemple de ManyChat.

LE RYTHME DE RENOUVELLEMENT

Tout d’abord, le ratio : la différence entre le nombre d’employés présents et ceux qui ont quitté la société vous renseigne sur le rythme de renouvellement. Il n’y a pas de chiffre magique car divers facteurs entrent en jeux : âge de la société, pivots, stagiaires ou CDIs… Néanmoins les tendances sont assez claires. Chez Manychat on trouve ainsi 28 employés et 2 employés qui sont passés à autre chose. C’est très raisonnable pour une société créée il y a plus de trois ans : la tendance est à la croissance et peu de salariés abandonnent l’aventure.

Pour faire une recherche avec ce filtre, entrez le nom de la société dans la barre de recherche puis cliquez sur tous les filtres. Vous pourrez ensuite filtrer en fonction des sociétés précédentes. Attention à bien vérifier le profil de chacun, la méthode montrée sur l’image ci-dessous inclut également les personnes qui sont toujours chez ManyChat mais qui ont changé de poste au sein de la société.

linkedin-past

Note : LinkedIn n’est pas exhaustif, mais il est rare que des gens oublient totalement d’y ajouter une expérience.

L’ATMOSPHÈRE GÉNÉRALE

Si vous contactez les employés encore en poste, ils seront prudents et peu loquaces, cela n’a donc que peu d’intérêt. Les précédents employés se montreront probablement plus honnêtes et vous pourrez leur poser vos questions. Par exemple :

  • Les raisons de leur départ
  • Les conditions de travail
  • Des questions plus spécifiques à leur poste : la prise de décision dans l’équipe technique par exemple
  • L’organigramme effectif – qui décide réellement de quoi ?
  • S’ils ont conservé de bons contacts avec leurs collègues, notamment l’équipe dirigeante.

À vous de voir ce qui vous importe le plus. Soyez polis et expliquez que vous songez à rejoindre ladite société : les gens se montrent généralement assez coopératifs dans ces conditions.

Si la société est assez développée, vous trouverez peut être des avis sur Glassdoor. L’anonymat sur le site n’est pas vraiment garanti. Même si le nom n’apparaît pas, la date ainsi que le poste permettent de savoir facilement qui parle… En croisant avec LinkedIn bien-sûr ! Néanmoins les informations présentes sur le site ne sont pas complètement dénuées d’intérêt, surtout si vous envisagez de poursuivre avec ladite société. Vous trouverez ainsi sur Glassdoor des informations sur les salaires ou encore les questions posées lors des entretiens d’embauche.

Les tendances des évaluations vous permettent également de jauger la dynamique de la société . Vous découvrirez facilement les points de tension éventuels.

glassdoor-tendances

ENQUÊTEZ SUR L’ÉQUIPE DIRIGEANTE

Avant de partir à l’aventure dans une startup, il est bon de s’assurer que votre vision concorde avec celle de l’équipe dirigeante. Il serait bien vain de vous tuer à la tâche pour une société qui n’a pas d’autres ambitions que d’être rachetée : les CEOs revendeurs de sociétés en série sont nombreux. Ils se donnent souvent beaucoup de mal pour maintenir une image d’entrepreneur et n’hésiteront pas à tout faire pour vous convaincre à l’entretien qu’ils veulent créer le prochain Google. Les termes et les conditions du rachat sont souvent confidentiels, ils peuvent donc réussir à maintenir l’illusion. Néanmoins tout se sait pour qui cherche au bon endroit.

Pour en apprendre plus sur le CEO, commencez par remonter son historique. Allez voir ce que sont devenues ses précédentes sociétés. Vous pouvez également contacter les employées qui travaillaient sous son égide et leur poser vos questions.

N’hésitez pas à affiner les recherches : réseaux sociaux, recherche Google sur le nom du CEO… Cela peut sembler un peu fastidieux mais mieux vaut prendre le temps de bien faire des recherches en amont pour éviter les situations problématiques ou conflictuelles.

Une fois, l’enquête menée, vous serez en mesure de faire un choix éclairé. Il vous restera encore à bien préparer la négociation pour obtenir les conditions et la rémunération dignes de votre expertise.

PRÉPARER LA SUITE

Toutes les informations que vous aurez recueillies lors de vos recherches seront autant de cartouches pour les entretiens puis la négociation si vous acceptez le poste. N’ayez pas peur d’approfondir : une recherche rondement menée démontre votre intérêt pour le poste mais n’abattez pas pour autant toutes vos cartes sur la table d’entrée de jeu.

En effet, toute cette recherche vous permet de développer une asymétrie d’information en votre faveur : vous en saurez bien plus sur vos employeurs potentiels qu’ils en sauront sur vous. Grâce à elle, vous serez en position de force pour négocier un meilleur salaire ou des conditions de travail plus favorables.

Nous vous avons dévoilé «nos tuyaux», maintenant c’est à vous de jouer. Reste néanmoins un dernier conseil ou plutôt un principe avec lequel il vaut mieux ne pas transiger : ne croire que ce qui est écrit sur le contrat. Trop souvent, de petits extras sont utilisés pour faire accepter des offres inférieures à ce qu’elles devraient être.

Nous pensons notamment aux bonus variables sur lesquels on s’accorde à l’oral qui ne sont jamais explicités pas écrit ou encore pour les développeurs la fameuse promesse : « dans un an, tu seras CTO/Lead Dev ». Soyez vigilants, ne tombez pas dans le panneau. Une promesse à l’oral n’engage pas toujours ceux qui l’ont formulée…

En tout cas, n'oubliez jamais:

Pour la recherche d’emploi, stalker n’a que des bons cotés !
stalker

Show Comments

Get the latest posts delivered right to your inbox.